Vous souhaitez investir ? Sélectionnez la région dans laquelle vous habitez.

Fermer la fenêtre
Suisse Romande Deutsche Schweiz

Quel est le rôle des associations de soutien?

Les associations de soutien en Europe ont été crées les unes après les autres dans divers pays, quelques années après la création d’Oikocredit en 1975, afin de soutenir les investissements "officiels" des Eglises à cette institution. Elles regroupent des membres bénévoles qui se sont donnés pour tâche la promotion d’Oikocredit International.

Oikocredit a deux associations de soutien en Suisse : Oikocredit Deutsche Schweiz et Oikocredit Suisse Romande. Les futurs investisseurs, privilégiant le français, sont invités à rejoindre l’association Suisse Romande. Cliquez sur votre région pour plus de renseignements sur la manière dont vous pouvez participer au sein de votre association locale de soutien.

Suisse Romande
Rechercher

Pionnier depuis 1975

Oikocredit investit dans l'Être humain

Chiffres clés d'Oikocredit International
Chiffres clés d'Oikocredit International

Oikocredit en bref

Oikocredit Suisse romande sert de relais entre ses membres et Oikocredit International. 
En tant qu’association de soutien, elle recherche des investisseurs auprès de diverses communautés, associations, paroisses et personnes individuelles soucieuses d'offrir aux moins favorisés de notre planète un développement durable, équitable et harmonieux.
Par son action, Oikocredit Suisse Romande s'emploie aussi à sensibiliser la Suisse romande au développement et à l'investissement éthique.

Organisation

Oikocredit Suisse romande se compose actuellement de +800 membres. Son comité exécutif compte 4 membres venant de diverses régions de Romandie.  Les membres sont invités chaque année à une Assemblée générale.

Pour vous informer régulièrement, abonnez-vous à notre newsletter et relisez nos précédentes newsletters.

Présente dans le monde entier, Oikocredit est une coopérative qui soutient par des prêts des coopératives, des petites et moyennes entreprises, ainsi que des organisations de commerce équitable.  Oikocredit est également l’un des financeurs les plus importants de la microfinance privée et solidaire mondiale.

Les bénéficiaires des prêts d'Oikocredit

  • Des groupements, coopératives ou communautés de base ayant mis en œuvre un projet collectif de développement durable, avec une méthode participative dans la réalisation, dans la gestion, dans le contrôle et l'évaluation.
  • Des petits groupes de femmes, d'artisans, de paysans, de pêcheurs, de tisserands, de chauffeurs de taxi, etc.
  • Des institutions de microfinance qui privilégient des projets de proximité.

Oikocredit est une institution de crédit qui tient à donner une chance à des femmes et des hommes qui n'ont pas accès aux banques traditionnelles, mais qui, envers et contre tout, font preuve de sérieux et de courage dans leur détermination à créer une petite entreprise. 

Au sein d'Oikocredit, toutes sortes de personnes rendent possible la mise en œuvre de cette vision. Divers réseaux de professionels, de bénévoles et d'associations ont ainsi à cœur de donner le meilleur d'eux-mêmes pour assurer le succès d'Oikocredit.

Le principe qui dirige l'ensemble des actions menées par Oikocredit est simple : lutter contre la pauvreté. Pour le mettre en application, Oikocredit a constaté que le crédit est le moyen le plus efficace et le plus durable de contribuer au développement économique, en donnant une chance à des entrepreneurs pauvres de se construire une vie meilleure.

Mission

Oikocredit, en sa qualité de société coopérative active au niveau mondial, oeuvre pour la promotion d'une justice globale, en appelant les particuliers, les Eglises et autres institutions à partager leurs ressources grâce à des investissements socialement responsables et à donner à travers le crédit un pouvoir d'action aux défavorisés.

Valeurs

L'homme

Tous les hommes sont nés égaux. Oikocredit accorde du crédit à des populations marginalisées, quels que soient leurs convictions, leur culture, leur âge ou leur sexe et donne même la préférence aux initiatives féminines, parce que les femmes sont la colonne vertébrale des familles et donc de la société dans son ensemble.

Le partage

La distribution inéquitable des ressources, de la richesse et du pouvoir, mène à un monde de conflits. A partir du moment où les peuples du Nord, du Sud, de l'Orient et de l'Occident seront prêts à partager ce qu'ils ont, à se respecter et à coopérer, la justice et la paix pourront régner dans le monde. Or, Oikocredit possède un instrument de partage très porteur.

L'œcuménisme

Partout dans le monde, les croyants souhaitent partager leurs ressources. Oikocredit fait partie de cette coalition mondiale de solidarité.

Le travail à la base

En matière de développement, la plus grande efficacité est atteinte par les efforts joints déployés à la base, dans le Sud comme dans le Nord. Par la priorité qu'il donne aux structures coopératives, Oikocredit accorde une place centrale, dans toutes ses décisions et stratégies, à l'initiative privée et à la participation du plus grand nombre.

L'intégrité

Le respect entre les personnes suppose honnêteté et authenticité. Oikocredit s'évertue à être ouvert aux avis divergents et transparent sur les paramètres de ses propres politiques. De ce principe découle un code de conduite que doivent respecter ceux qui déterminent la stratégie d'Oikocredit.

La Création

A la base de toute vie, il y a un éco-système global. Il faut donc protéger les animaux, les espèces et la bio-diversité. Oikocredit estime qu'un réel équilibre naturel ne peut être garanti que dans un monde de ressources et de pouvoir équitablement répartis.

Un peu d'histoire via le COE à Genève

A Upsala en 1968, lors d'une Assemblée mondiale du Conseil Oecuménique des Eglises (COE) les jeunes participants à ce congrès interpellent leurs Eglises respectives. Sensibilisés par la guerre du Vietnam, ils s’inquiètent des placements réalisés par celles-ci dans des banques connues pour investir dans les marchés de l’armement ou des commerces produisant de l’argent sale.

Le COE propose alors la création d’un fonds à investir dans des projets de développement. Cette idée nouvelle va prendre quelques années avant de s'imposer. En 1975 naît enfin la Société Coopérative Œcuménique de Développement (SCOD), une coopérative active à l’échelle mondiale. Dès 1999 la SCOD prend une nouvelle appellation : Oikocredit. « Oiko » est dérivé du mot grec Oikos, qui signifie la maison, c'est à dire le lieu où les gens vivent ensemble ; « credit » ne se réfère pas seulement aux crédits financiers, mais aussi au verbe latin credere, « croire ». Le crédit est un acte de confiance envers des gens qui méritent que l’on croie en eux. 

Dès sa création, l'Association Oikocredit International se donne comme mission d’œuvrer pour la promotion d’une justice globale. Elle encourage les particuliers, Eglises et autres institutions à partager leurs ressources par le biais d’investissements socialement responsables afin d'offrir, grâce à des crédits, un pouvoir d’action aux plus démunis. Pourtant, le concept de crédit pour le développement fut d’abord accueilli avec scepticisme. Les pauvres rembourseraient-ils leurs prêts ? Etait-il bien éthique d’exiger le remboursement des prêts, avec un intérêt même minime ? 

Bientôt 40 années d’expérience ont fini de prouver que les prêts permettent à ces personnes de gagner leur vie, d’être moins dépendantes et de retrouver leur dignité. Il est encore à signaler que quelques coopératives importantes, ayant emprunté autrefois des fonds à Oikocredit International, sont devenues des membres investisseurs au sein de cette association à but non lucratif.