Vous souhaitez investir ? Sélectionnez la région dans laquelle vous habitez.

Fermer la fenêtre
Suisse Romande Deutsche Schweiz

Quel est le rôle des associations de soutien?

Les associations de soutien en Europe ont été crées les unes après les autres dans divers pays, quelques années après la création d’Oikocredit en 1975, afin de soutenir les investissements "officiels" des Eglises à cette institution. Elles regroupent des membres bénévoles qui se sont donnés pour tâche la promotion d’Oikocredit International.

Oikocredit a deux associations de soutien en Suisse : Oikocredit Deutsche Schweiz et Oikocredit Suisse Romande. Les futurs investisseurs, privilégiant le français, sont invités à rejoindre l’association Suisse Romande. Cliquez sur votre région pour plus de renseignements sur la manière dont vous pouvez participer au sein de votre association locale de soutien.

Suisse Romande
Rechercher

Oikocredit revoit sa proposition de dividende pour 2019

Oikocredit revoit sa proposition de dividende pour 2019

jeudi 07 mai 2020

La coopérative internationale et investisseur social Oikocredit a revu sa proposition de dividende pour 2019 de 1% à 0%.

La proposition sera présentée aux membres de la coopérative lors de l’assemblée générale annuelle qui se tiendra en juin 2020 à Amersfoort (Pays-Bas) avec la participation des membres par la visioconférence et le vote électronique. La décision finale sur le dividende revient aux membres de la coopérative.

La décision de revoir la proposition de dividende a été prise par le conseil d’administration de Oikocredit et approuvée par le Conseil de Surveillance.

Le 19 mars dernier, au moment où elle publiait ses résultats financiers et de meilleures performances en 2019, Oikocredit avait annoncé la proposition d’un dividende de 1% pour 2019.  

Le développement de la crise du coronavirus a depuis changé radicalement le contexte mondial dans lequel Oikocredit opère, contrecarrant de nombreuses hypothèses utilisées pour faire la proposition de 1%.

L’impact global de la pandémie sur l’activité et la situation financière de Oikocredit n’est pas encore clairement mesurable, mais la coopérative ne prévoit plus d’atteindre ses objectifs de croissance et de rendement financier pour 2020.

Compte tenu de la persistance de la crise et de l’incertitude qu’elle maintient, le conseil d’administration de Oikocredit estime qu’il serait dans l’intérêt de la coopérative de ne pas verser de dividende pour 2019 car cela permettrait :

  • L’ajout de 11 millions d’euros aux réserves générales de Oikocredit (au lieu de les distribuer en dividendes) afin de pouvoir faire face en cas d’évolution économique défavorable.
  • Le maintien des activités de la coopérative et la protection du capital social alors que l’incertitude créée par la pandémie se poursuit.
  • La possibilité pour Oikocredit de répondre aux besoin des partenaires qu’elle finance, donc de soutenir les personnes à faible revenu qui sont les plus durement touchées par la crise.

Oikocredit continue de suivre activement la situation sur le terrain et les éventuelles évolutions liées à la pandémie. La coopérative travaille en étroite collaboration avec ses partenaires en Afrique, en Asie et en Amérique latine pour déterminer leurs nouveaux besoins et la façon dont elle peut les soutenir au mieux, notamment quand les partenaires ont des difficultés financières.

La coopérative collabore dans ce même esprit avec d’autres acteurs du secteur de l’investissement à impact pour faire face conjointement aux challenges causés par le coronavirus.

Par ailleurs, Oikocredit offre à ses partenaires un soutien au renforcement des capacités. Jusqu’à présent, les initiatives comprennent une série de webinaires sur la gestion de crises pendant la pandémie ; la création de visio-conférences pour relier les partenaires entre eux et qu’ils puissent échanger leurs bonnes pratiques face à la crise ; et la création d’un fonds de solidarité « spécial coronavirus » pour permettre aux partenaires de microfinance de fournir un soutien supplémentaire à leurs clients.

Thos Gieskes, directeur général de Oikocredit, déclare : “La révision de notre proposition de dividende est une des réponses proactives que Oikocredit doit avoir face à cette situation sans précédent dans laquelle le Covid-19 nous a tous plongés.

« Etant donné l’incertitude économique croissante à laquelle nos partenaires sont confrontés, et donc à laquelle Oikocredit est aussi confrontée, nous pensons qu’il est prudent de renforcer nos réserves et d’être autant que possible parés à toute évolution défavorable.

« Avec une solide année 2019 derrière nous, avec le ferme soutien que nos investisseurs continuent de nous donner, je suis convaincu que Oikocredit continuera de mener à bien sa mission durant cette période troublée. Cette continuité est capitale, surtout à un moment où nos partenaires et les personnes à faible revenu qu’ils servent ont plus que jamais besoin de notre soutien. »

A propos d'Oikocredit

Investisseur à impact social et coopérative mondiale Oikocredit a plus de 40 ans d'expérience dans le financement d'organisations partenaires dans les domaines de la finance inclusive, l'agriculture et les énergies renouvelables. Par le prêt, l’investissement et le renforcement des capacités, Oikocredit vise à améliorer durablement les conditions de vie des personnes à faible revenu. Pour plus d'informations : www.oikocredit.ch. 

Note aux rédactrices et rédacteurs :

Pour plus d'informations, veuillez contacter Ulrike Haug, responsable de la communication, Oikocredit International : téléphone : +31 6 25 65 53 75 ou email : uhaug@oikocredit.org

« Retour