Vous souhaitez investir ? Sélectionnez la région dans laquelle vous habitez.

Fermer la fenêtre
Suisse Romande Deutsche Schweiz

Quel est le rôle des associations de soutien?

Les associations de soutien en Europe ont été crées les unes après les autres dans divers pays, quelques années après la création d’Oikocredit en 1975, afin de soutenir les investissements "officiels" des Eglises à cette institution. Elles regroupent des membres bénévoles qui se sont donnés pour tâche la promotion d’Oikocredit International.

Oikocredit a deux associations de soutien en Suisse : Oikocredit Deutsche Schweiz et Oikocredit Suisse Romande. Les futurs investisseurs, privilégiant le français, sont invités à rejoindre l’association Suisse Romande. Cliquez sur votre région pour plus de renseignements sur la manière dont vous pouvez participer au sein de votre association locale de soutien.

Suisse Romande
Rechercher

2021, année de réalisations et de reprise pour Oikocredit

2021, année de réalisations et de reprise pour Oikocredit

template newsletter RF 22.pngjeudi 21 avril 2022

Amersfoort, Pays-Bas – Oikocredit, coopérative internationale et investisseur social, a publié aujourd’hui ses résultats annuels pour l’année 2021. Après les bouleversements causés par la pandémie de Covid-19, la coopérative a reconstruit et rééquilibré avec succès son portefeuille de financement du développement et renoué avec la croissance.

Chiffres clés

  • Résultat net consolidé : 15,3 millions d’euros (2020 : perte de 22,2 millions d’euros)
  • Total des actifs consolidés : 1.258,1 millions d’euros (2020 : 1.241,7 millions d’euros)
  • Capital des membres : 1.129 millions d’euros (2020 : 1.104,1 millions)
  • Liquidités nettes en % de l’actif total : 21,5% (2020 : 33,1%)
  • Valeur nette de l’actif par action : € 213,58 (2020 : € 210,50)
  • Portefeuille de financement du développement : 995,9 millions d’euros (2020 : 845,1 millions d’euros)
  • 517 partenaires dans 55 pays (2020 : 563 partenaires dans 63 pays)
  • Cinq partenaires bénéficiant de remboursements différés en fin d’année (2020 : 69)
  • 50 partenaires actuels et potentiels bénéficiant de programmes de renforcement des capacités pour un montant de 0,4 million d’euros (2020 : 71 partenaires pour 0,7 million d’euros).
  • 58.900 investisseurs individuels et institutionnels (2020 : 58.400)
  • Proposition de dividende de 0,5% (0% en 2020)

Reconstruire, revenir à l’équilibre et préparer l’avenir

En 2021, malgré une seconde année consécutive de pandémie, Oikocredit a maintenu la stabilité du capital de ses membres, et reconstruit son portefeuille de financement du développement, ses partenaires dans les pays cibles ayant généralement renoué avec la croissance économique. La coopérative a atteint ses objectifs en termes de résultats financiers, de gestion des risques, d’impact social et de préparation de l’avenir.

Le résultat positif de 15,3 millions d’euros, qui a permis d’effacer la perte nette de 22,2 millions d’euros enregistrée en 2020 du fait de la pandémie, est conforme aux attentes et doit beaucoup à la fidélité des membres et investisseurs, à l’engagement des collaborateurs et à la résilience des partenaires d’Oikocredit. Le total des actifs consolidés a atteint 1.258,1 millions d’euros (2020 : 1.241,7 millions d’euros).

Quelques changements ont eu lieu au niveau du conseil de surveillance et du conseil d’administration de la Coopérative et Oikocredit a créé une base solide pour les autres évolutions stratégiques et organisationnelles envisagées. L’aggravation récente de la pauvreté dans le monde montre l’importance continue de l’investissement à impact pour soutenir les produits et services qui aident les personnes à faible revenu à mener une vie digne.

Financement du développement

Le portefeuille de financement du développement, composé de prêts et prises de participation d’Oikocredit a augmenté de 17,8 %, passant de 845,1 millions d’euros à 995,9 millions d’euros, grâce à la reprise des prêts aux partenaires actuels et nouveaux.

L’inclusion financière, principal domaine d’intervention de la coopérative, s’est accrue de 18,7% pour atteindre 761,4 millions d’euros (2020 : 641,3 millions d’euros). Le portefeuille de l’agriculture s’est développé de 22,8% à 182,6 millions d’euros (2020 : 148,7 millions d’euros), tandis que dans le secteur des énergies renouvelables, on observe un léger recul de 4,3% à 43,7 millions d’euros (2020 : 45,7 millions d’euros).

La croissance du portefeuille a été la plus rapide en Afrique, à 38%, en ligne avec l’ambition d’Oikocredit d’y accroître son exposition. Le portefeuille s’est accru de 33,3% en Asie et de 7,5% en Amérique Latine et dans les Caraïbes. Le total des prêts a augmenté de 21,7% au cours de l’année tandis que le total des prises de participation a diminué de 0,3%.

La qualité du portefeuille est restée stable. Le portefeuille à risque (pourcentage des encours impayés de plus de 90 jours) a clôturé l’année à 5,5% (2020 : 5,8%). Deux partenaires seulement, contre 136 en 2020, ont demandé un report temporaire de remboursement au cours de l’exercice et, en fin d’année, seuls cinq partenaires (2020 : 69) bénéficiaient encore de cette mesure temporaire lancée en 2020 au début de la pandémie. Par ailleurs, en fin d’année, 90% de notre capital en circulation était remboursé en temps et heure.

Performance sociale et renforcement des capacités

Oikocredit a franchi une étape importante dans la gestion des performances sociales avec sa première enquête numérique sur la perception des clients qui a permis à la coopérative de recueillir plus de 2.500 témoignages de clients servis par 5 partenaires actuels et anciens au Kenya, au Pérou, aux Philippines et en Ouganda sur les changements qui avaient impacté leurs revenus, leur épargne, le développement de leur activité et le bien-être de leur foyer.

Oikocredit aide ses partenaires à renforcer leur résilience et à améliorer la vie des personnes à faible revenu par le biais de la formation, de conseils et d’autres formes d’assistance. En 2021, la coopérative a dépensé 0,4 million d’euros (2020 : 0,7 million d’euros) pour soutenir le renforcement des capacités de 50 partenaires actuels et potentiels. Parmi ceux-ci, il s’agit, par exemple, de fournir une formation sur la gestion des risques liés aux prix pour les coopératives de café d’Amérique latine, une formation auprès des coopératives cambodgiennes de petits exploitants agricoles au renforcement des capacités organisationnelles et à la comptabilité financière ; et enfin un soutien d’un projet au Ghana visant à favoriser la croissance des entreprises dirigées par des femmes. Ces initiatives sont rendues possibles grâce au financement généreux de donateurs et sont souvent mises en œuvre en collaboration avec d’autres organisations.

Le programme Innovation in Response to Covid-19 (l’innovation en réponse au Covid-19), lancé en 2020 avec les fonds de solidarité contre le coronavirus non utilisés, a continué d’aider les partenaires actuels et anciens à développer des solutions évolutives et adaptées aux clients pour gérer les problèmes créés par la pandémie.

Entrée de capitaux

Avec la reprise au moins partielle de l’économie mondiale, l’afflux annuel de capitaux des membres et des investisseurs de la coopérative par le biais des associations de soutien et de la Fondation Oikocredit International Share (OISF) a renoué avec la croissance. Le capital des membres a augmenté de 2,3% à 1 129,0 millions d’euros (2020 : 1 104,1 millions d’euros). Les membres et les investisseurs ont continué de recevoir des mises à jour trimestrielles sur la performance financière d’Oikocredit (non auditée) et les effets de la pandémie.

Après deux années sans versement de dividende, le Conseil d’Administration d’Oikocredit, avec le soutien du Conseil de Surveillance, proposera aux membres de la Coopérative de fixer le dividende à 0,5% pour 2021 lors de l’Assemblée Générale annuelle de juin 2022, sous réserve qu’aucun incident majeur ne détériore la situation financière de l’organisation avant l’assemblée.

Regarder vers l’avenir

En plus des rendements financiers et sociaux obtenus en 2021, Oikocredit s’est préparé à deux évolutions stratégiques. La première est la nouvelle stratégie organisationnelle 2022-26, élaborée avec les membres et autres parties prenantes qui inclura la création d’un mouvement mondial d’investisseurs et l’adoption d’une approche holistique de l’investissement pour aider les communautés à faible revenu à renforcer leur résilience. Un petit nombre de ces projets axés sur les communautés sont en phase de pilotage et un déploiement plus complet suivra dans le courant de l’année. La seconde évolution stratégique, sur laquelle Oikocredit a également mené une large consultation, sera le passage à un nouveau modèle de levée de fonds qui sera présenté aux membres de la coopérative lors de la prochaine Assemblée Générale.

Mirjam 't Lam, qui a succédé à Thos Gieskes en tant que Directrice Générale en 2021, a déclaré : « Cette année a été importante pour Oikocredit et pour tous ceux qui travaillent avec et pour notre coopérative. Nous continuerons à répondre avec agilité aux nouvelles opportunités et aux nouveaux défis pour avoir un impact sur les personnes que nous servons.

Avec notre nouvelle orientation stratégique visant à construire et stimuler la résilience des communautés, nous voulons rester à la pointe de l’innovation dans le financement du développement. Nous nous efforcerons également de développer un sentiment d’appartenance à une communauté chez nos membres et investisseurs, en renforçant la dynamique d’Oikocredit en tant que mouvement, tout en continuant à préparer l’avenir de l’organisation. »

Plus d’informations disponibles dans le rapport annuel 2021 d’Oikocredit à l’adresse www.suisse-romande.oikocredit.ch/rapports-annuels

Lire le communiqué en anglais

« Retour