Vous souhaitez investir ? Sélectionnez la région dans laquelle vous habitez.

Fermer la fenêtre
Suisse Romande Deutsche Schweiz

Quel est le rôle des associations de soutien?

Les associations de soutien en Europe ont été crées les unes après les autres dans divers pays, quelques années après la création d’Oikocredit en 1975, afin de soutenir les investissements "officiels" des Eglises à cette institution. Elles regroupent des membres bénévoles qui se sont donnés pour tâche la promotion d’Oikocredit International.

Oikocredit a deux associations de soutien en Suisse : Oikocredit Deutsche Schweiz et Oikocredit Suisse Romande. Les futurs investisseurs, privilégiant le français, sont invités à rejoindre l’association Suisse Romande. Cliquez sur votre région pour plus de renseignements sur la manière dont vous pouvez participer au sein de votre association locale de soutien.

Suisse Romande
Rechercher

Réfléchir et aller de l’avant pour avoir un impact [blog de Mirjam 't Lam]

Réfléchir et aller de l’avant pour avoir un impact [blog de Mirjam 't Lam]

Mirjam 't Lam.jpg04 mai | 2022

Alors que notre coopérative a récemment publié ses résultats annuels pour 2021, notre directrice générale Mirjam 't Lam nous fait part de ses réflexions sur les principaux points forts et défis de l’année et nous donne un aperçu de la nouvelle stratégie pour 2022-2026.

À l’heure où Oikocredit fait le bilan de 2021, nous pouvons être fiers de l’année que nous avons vécue. Malgré la pandémie mondiale, nos partenaires, collègues, investisseurs et autres membres de notre réseau mondial, ont persévéré dans la solidarité pour soutenir les personnes et communautés à faibles revenus que nous servons. 

Cette année a été une année de redressement financier pour Oikocredit : nous avons eu un résultat positif de 15,3 millions d’euros, comparé à la perte de 20 millions d’euros que nous avions en 2020.

La plupart de nos partenaires ont mieux fait face à la pandémie en 2021 et ont pu recommencer à rembourser leurs prêts. Nous n’avons donc pas eu besoin d’accorder à nos partenaires des reports de paiement en 2021. En fait, à la fin de 2021, il ne restait que cinq partenaires bénéficiant encore de mesures temporaires de report de paiement du fait de la pandémie (contre 69 en 2020) et sur ces cinq, quatre avaient déjà commencé à rembourser leurs prêts. 

La croissance du portefeuille a été nourrie par la demande de nouveaux prêts et investissements qui a augmenté en 2021. Cela signifie que nos partenaires sont en mesure de continuer à soutenir leurs clients et de saisir d’autres opportunités qui aident les personnes et les communautés vulnérables. De plus, le capital de nos membres a augmenté. Cela montre à quel point nos membres et investisseurs sont passionnés et engagés dans le travail d’Oikocredit, ce dont nous leurs sommes reconnaissants. C’est en mobilisant le capital de nos investisseurs dans des investissements chez nos partenaires que nous pouvons atteindre les personnes à faibles revenus. L’évolution positive des provisions pour pertes sur prêts a également contribué à notre résultat positif, ainsi que le contrôle de nos dépenses opérationnelles. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet, ainsi que sur d’autres facteurs ayant contribué à notre résultat positif, dans le rapport annuel. Globalement, nous avons retrouvé plus ou moins notre portefeuille "normal" ou d’avant la pandémie, ce qui est une bonne chose.

Relever les défis et continuer de soutenir nos partenaires

En termes de renforcement des capacités, nous avons été heureux de pouvoir recommencer à soutenir nos partenaires en personne au cours des troisième et quatrième trimestres de 2021. Les restrictions liées au Covid-19 ont rendu difficiles les déplacements et les rencontres avec les partenaires au cours du premier semestre de l’année. Et bien que nous ayons continué à les soutenir via internet, il est important d’être sur le terrain afin de pouvoir évaluer correctement leurs besoins. 

Il a été incroyable de voir la flexibilité et la créativité dont nos partenaires ont fait preuve pendant la pandémie. Beaucoup d’entre eux ont dû adapter leurs modèles économiques et leurs méthodes de travail pour pouvoir poursuivre leurs activités, et c’est très inspirant.

Par exemple, la digitalisation (comme les services bancaires en ligne et sur mobile) était déjà présente, mais elle a vraiment pris son essor depuis la pandémie. Notre récente enquête d’auto-perception des clients a révélé à quel point les clients de nos partenaires sont devenus des adeptes du numérique depuis la pandémie, afin de persévérer.  

Dans le même temps, certains de nos partenaires constatent encore des perturbations dans leurs activités. Les chaînes d’approvisionnement agricoles, par exemple, connaissent encore des difficultés. Nous devons donc continuer à surveiller les besoins de nos partenaires à mesure que le monde change et que d’autres problèmes surviennent, qui ont un impact plus important sur les économies.

Des projets passionnants pour notre nouvelle stratégie 2022-2026

Malgré la capacité d’adaptation des populations, la pandémie a touché les pauvres plus que les riches, provoquant une augmentation de la pauvreté mondiale. Cela rend notre travail plus pertinent que jamais. Et d’autres problèmes, comme l’impact du changement climatique, mettent en danger les personnes situées au bas de la pyramide. Il existe un besoin profond de résilience parmi les communautés à faible revenu et nous avons réalisé que si nous voulons continuer à contribuer à l’amélioration de la qualité de vie des personnes et des communautés à faible revenu de manière durable, nous et nos partenaires avons encore du travail à faire.  

Nous avons constaté que la résilience est plus forte quand elle est celle d’un groupe. Et après avoir écouté nos partenaires nous dire quels sont les besoins les plus importants de leurs clients, nous avons décidé de travailler avec eux sur des projets axés sur les communautés et qui seront concentrés sur l’accès à l’eau, le logement, l’assainissement et les infrastructures communautaires, dans le cadre de notre nouvelle stratégie 2022-2026. 

Nos partenaires sont les véritables experts dans ces domaines. Il est donc essentiel de travailler en étroite collaboration avec eux sur cette nouvelle approche axée sur les communautés. 

La majorité de notre travail se poursuivra dans les secteurs existants de l’inclusion financière, de l’agriculture et des énergies renouvelables, mais nous souhaitons proposer une approche plus globale afin d’avoir un impact efficace et durable. 

Dans l’ensemble, grâce à la stabilité acquise en 2021, nous pouvons nous sentir en confiance pour aller de l’avant et explorer de nouveaux projets en 2022. Et nous restons reconnaissants pour le soutien continu de notre réseau mondial et des personnes passionnées qui contribuent à rendre tout ce que nous faisons possible. 

Lire le rapport annuel 2021

« Retour