Vous souhaitez investir ? Sélectionnez la région dans laquelle vous habitez.

Fermer la fenêtre
Suisse Romande Deutsche Schweiz

Quel est le rôle des associations de soutien?

Les associations de soutien en Europe ont été crées les unes après les autres dans divers pays, quelques années après la création d’Oikocredit en 1975, afin de soutenir les investissements "officiels" des Eglises à cette institution. Elles regroupent des membres bénévoles qui se sont donnés pour tâche la promotion d’Oikocredit International.

Oikocredit a deux associations de soutien en Suisse : Oikocredit Deutsche Schweiz et Oikocredit Suisse Romande. Les futurs investisseurs, privilégiant le français, sont invités à rejoindre l’association Suisse Romande. Cliquez sur votre région pour plus de renseignements sur la manière dont vous pouvez participer au sein de votre association locale de soutien.

Suisse Romande
Rechercher

Rapport trimestriel 2ème trimestre 2022 : Des résultats mitigés dans un contexte économique incertain

Rapport trimestriel 2ème trimestre 2022 : Des résultats mitigés dans un contexte économique incertain

CRE-BO-24 (1).jpg23 août | 2022

Quatre fois par an, Oikocredit publie les chiffres clés du trimestre précédent. Nous donnons ici, à destination de nos investisseurs et des parties prenantes, un complément d’information sur les évolutions au cours du 2ème trimestre 2022.

Impacts durables de l’incertitude du marché

Au 2ème trimestre 2022, les performances financières et sociales d’Oikocredit ont de nouveau été affectées par l’incertitude qui régnait sur les marchés internationaux et qui provenait principalement de la forte inflation, de la hausse des taux d’intérêt, du conflit ukrainien ainsi que des pics épidémiques et confinements dus au Covid-19 en Asie. La conséquence majeure pour notre coopérative a été une autre baisse de la valeur du portefeuille d’investissements à terme dans un contexte de ventes sur les marchés obligataires mondiaux, ce qui a contribué pour une large part à une nouvelle perte nette pour Oikocredit. La qualité et la taille de notre portefeuille de financement du développement, ainsi que les revenus générés par nos crédits et nos capitaux propres, sont toutefois restés stables par rapport au trimestre précédent.

Les pertes sur les investissements à terme pour le trimestre ont atteint 15,4 millions d’euros (contre 9,3 millions d’euros au 1er trimestre) et la perte financière nette globale pour Oikocredit a été de 9,1 millions d’euros (contre 6,3 millions d’euros au 1er trimestre). L’évolution positive de nos revenus nets d’intérêts, la réduction des provisions et des coûts d’exploitation conformes au budget ont contribué à ce que la perte nette supplémentaire par rapport au trimestre précédent ne représente que la moitié environ des pertes additionnelles du portefeuille d’investissements à terme. 

Financement du développement et entrées de capitaux relativement stables

Notre portefeuille de financement du développement composé de prêts et d’investissements auprès de partenaires en Afrique, Asie, Amérique latine et dans les Caraïbes a connu un très léger ralentissement au 2ème trimestre, passant de 1.015,2 millions d’euros à 1.014,7 millions d’euros. Le capital social total a également légèrement reculé, passant de 1.129,8 millions d’eurosà 1.125,6 millions d’euros car les entrées de capitaux ont un peu diminué. Nos membres et investisseurs sont restés fidèles et nous sommes restés en contact étroit avec nos associations de soutien et nos membres pour nous tenir informés du ressenti des investisseurs.

Le ratio PAR 90 du portefeuille à risque (part des encours impayés de plus de 90 jours) est resté supérieur à notre seuil cible de 6 % ; il est passé à 6,8 % (contre 6,3 % au 1er trimestre) car certains partenaires rencontrent toujours des difficultés à rembourser. Cependant, aucune augmentation significative des provisions pour pertes sur prêts ou des dépréciations sur les prises de participations n’est à signaler, ce qui indique que la qualité du portefeuille reste stable. Les dividendes de notre portefeuille de prises de participations ont été conformes aux attentes. D’autre part, l’une des ventes d’actions prévues pour le deuxième trimestre a été retardée. Enfin, le nombre total de partenaires est passé de 508 à 509.

La hausse des taux d’intérêt a fait croître les revenus issus du portefeuille de prêts d’Oikocredit. Les effets de change ont également été positifs, résultant de la hausse du dollar américain. Une grande partie de notre portefeuille latino-américain, ainsi que la grande majorité de notre exposition dans le secteur agricole, sont en dollars et en devises qui évoluent de façon corrélée avec le dollar.

Bien que les coûts de couverture des crédits en monnaie locale aient globalement augmenté, le revenu net d’intérêt reste supérieur au budget. Enfin, les coûts supplémentaires liés au travail que nous avons mené sur la stratégie 2022-2026 et le nouveau modèle de levée de fonds ont été anticipés et sont conformes au budget.

Du fait de la perte nette, la valeur nette de l’actif par action est passée de 212,24 d’euros à 211,28 d’euros.

Les résultats du deuxième trimestre n’ont pas été tout à fait conformes à nos attentes en raison de l’évolution négative de nos titres à revenu fixe et de leur fort impact sur notre performance. La majeure partie du portefeuille d’investissements à terme a été vendue afin d’éviter d’autres pertes dues à la dévaluation du portefeuille.

Les niveaux de liquidité restent satisfaisants à 18,6 % (1er trimestre : 20,3 %), soit un niveau suffisant pour faire face aux rachats d’actions et pour financer de nouveaux projets de crédit et de prises de participation dans les mois à venir. 

Performance sociale et enquête sur la perception des clients

Le travail mené par Oikocredit avec ses partenaires sur la performance sociale et le renforcement des capacités est en bonne progression. Vingt partenaires de la finance inclusive ont confirmé leur participation à notre deuxième enquête numérique sur la perception des clients : sept en Afrique, huit en Amérique latine et cinq en Asie, dont l’Inde. Les questions sont disponibles en 6 langues : anglais, hindi, khmer, kiswahili, portugais et espagnol. Sept partenaires ont achevé le processus d’enquête et 9.000 clients sur l’objectif de 15.000 minimum ont déjà répondu.

L’enquête, qui demande aux clients des partenaires d’évaluer les changements importants ayant eu lieu dans leur vie au cours des 12 derniers mois, permettra à nos partenaires et à Oikocredit de mieux comprendre dans quelle mesure leurs clients perçoivent l’accès aux services financiers comme étant un vecteur d’amélioration de leurs moyens de subsistance.  

Évolutions structurelles

L’Assemblée Générale annuelle de juin dernier a suivi une réunion des membres de la coopérative, qui a été très productive. Les restrictions dues au Covid-19 étant toujours en vigueur dans certains pays, l’AG annuelle s’est tenue principalement en ligne, associant un tout petit groupe de personnes au bureau d’Oikocredit à Amersfoort, aux Pays-Bas, et une participation en ligne des membres et d’autres invités.

L’Assemblée Générale a approuvé les comptes annuels de 2021 et convenu du versement d’un dividende de 0,5 % conforme à la politique de distribution de la coopérative. La séance s’est félicitée des mises à jour sur la nouvelle stratégie 2022-2026 et le nouveau modèle de levée de fonds. Il a été convenu d’acter le rôle de gouvernance du Conseil des Membres par le biais d’amendements aux Statuts de l’Association. Deux membres du Conseil de Surveillance ont été nommés pour un second mandat et cinq nouveaux membres ont été désignés aux postes laissés vacants par plusieurs départs en 2021.

À la fin du 2ème trimestre, nous avons annoncé un renforcement de la structure de direction de la coopérative, avec la mise en place d’un Comité exécutif composé d’anciens membres du Conseil d’Administration et d’autres administrateurs. Par ailleurs, nous avons subi une accélération de la rotation du personnel et certains postes vacants tardent à être pourvus.

CRE-BO-24 (1)

Perspectives d’avenir

Oikocredit reste optimiste quant à l’avenir et se réjouit de l’engagement accru de la nouvelle stratégie en faveur de l’impact social par le biais du renforcement de la résilience, de l’autonomisation et de la connexion des communautés dans nos pays investisseurs et nos pays d’investissement.

Dans le contexte actuel d’imprévisibilité financière, la coopérative restera attentive aux événements externes ainsi qu’aux signaux du marché, et prudente dans son approche des opportunités et des coûts. L’accompagnement de nos partenaires et de leurs clients dans les périodes difficiles restera notre priorité, avec un suivi étroit des performances et du bien-être des premiers.

Des modifications réglementaires ont été récemment mises en place en Allemagne : nos levées de fonds sont provisoirement suspendues auprès de nouveaux investisseurs dans ce pays dans l’attente du nouveau modèle de levée de fonds qui sera soumis à l’approbation de l’Assemblée Générale Extraordinaire en octobre. En conséquence, nous nous attendons à une baisse temporaire des entrées de capitaux mais, en maintenant des liquidités abondantes et en conservant une gestion prudente du bilan quant à la croissance et à la qualité du portefeuille de financement du développement, nous estimons être en mesure de traverser cette période. 

Au 3ème trimestre, nous prévoyons d’achever la vente de nos investissements à terme et nous nous pencherons sur nos coûts tout en nous concentrant sur une croissance résiliente de notre portefeuille de financement du développement. Puis, nous prendrons de nouvelles mesures pour servir nos partenaires et travailler avec notre socle d’investisseurs. 

Enfin, nous sommes convaincus que notre nouveau Comité exécutif dirigera l’organisation avec efficacité au cours de la période à venir.

Plus d’informations sont disponibles sur : Chiffres clés d’Oikocredit 2ème trimestre-2022.

Linked documents
TitreFilesizeMIME-type
Faits et chiffres Q2 - 20223.1 MBapplication/pdftélécharger

« Retour