Vous souhaitez investir ? Sélectionnez la région dans laquelle vous habitez.

Fermer la fenêtre
Suisse Romande Deutsche Schweiz

Quel est le rôle des associations de soutien?

Les associations de soutien en Europe ont été crées les unes après les autres dans divers pays, quelques années après la création d’Oikocredit en 1975, afin de soutenir les investissements "officiels" des Eglises à cette institution. Elles regroupent des membres bénévoles qui se sont donnés pour tâche la promotion d’Oikocredit International.

Oikocredit a deux associations de soutien en Suisse : Oikocredit Deutsche Schweiz et Oikocredit Suisse Romande. Les futurs investisseurs, privilégiant le français, sont invités à rejoindre l’association Suisse Romande. Cliquez sur votre région pour plus de renseignements sur la manière dont vous pouvez participer au sein de votre association locale de soutien.

Suisse Romande
Rechercher

Voyage d'étude 2015 en Inde

Voyage d'étude 2015 en Inde

Inde 2015 Voyage etude Oikocredit 3.jpg07 avril | 2015

Jacques Fleurette est investisseur en France. A ce titre, il a pu participer à un voyage d'étude pour rencontrer nos partenaires sur le terrain. Il nous livre son témoignage.

L’édition 2015 du voyage d’étude organisé par Oikocredit International s’est déroulée en Inde du 14 au 23 février. L’équipe des participants s’est divisée en deux groupes pour rejoindre des zones géographiques différentes, Le Tamil-Nadu (Sud) et l’Orissa (Est)

J’ai fait partie du groupe ayant parcouru le Tamil-Nadu, au départ de Chennai (ex Madras), puis direction Kancheepuram et Trichy.

Bien que j’aie eu la chance de me rendre plusieurs fois en Inde dans le passé, cette mission fût l’occasion de rencontrer des personnes bénéficiant directement d’aides apportées par notre filiale locale, Manaaveeya  et Institutions de Micro Finances (IMF).

Avant ce voyage, mon impression sur  le micro-crédit bien qu’associé à des suivis de performances sociales et encadré étroitement, restait encore un peu théorique, parfois mystérieux et j’étais conscient de ses critiques ici en Europe.

Nous avons rencontré et discuté avec des  groupes organisés de personnes souscrivant à des micro-crédits :

  • pour des opérations générant des revenus (négoce, achat de vaches pour la vente de lait, création de petits commerces…)
  • pour des investissements destinés à l’amélioration des conditions de vie (accès à l’eau, construction de toilettes)

Il m’est apparu lors de ces réunions que les bénéficiaires, exclus du système bancaire en tant qu’individu, pouvaient avoir, grâce à ce système, accès au crédit. Les institutions de microfinances apportent également, des programmes de formation, de l’encadrement.  Elles subviennent à l’éducation des jeunes enfants les plus pauvres et assurent un suivi médical (calendrier de vaccinations).  La très forte notoriété localement d’Oikocredit  m’a encore renforcé dans ma volonté de poursuivre mon volontariat auprès de l’association et de continuer à investir au grès de mes disponibilités. 

« Retour