Vous souhaitez investir ? Sélectionnez la région dans laquelle vous habitez.

Fermer la fenêtre
Suisse Romande Deutsche Schweiz

Quel est le rôle des associations de soutien?

Les associations de soutien en Europe ont été crées les unes après les autres dans divers pays, quelques années après la création d’Oikocredit en 1975, afin de soutenir les investissements "officiels" des Eglises à cette institution. Elles regroupent des membres bénévoles qui se sont donnés pour tâche la promotion d’Oikocredit International.

Oikocredit a deux associations de soutien en Suisse : Oikocredit Deutsche Schweiz et Oikocredit Suisse Romande. Les futurs investisseurs, privilégiant le français, sont invités à rejoindre l’association Suisse Romande. Cliquez sur votre région pour plus de renseignements sur la manière dont vous pouvez participer au sein de votre association locale de soutien.

Suisse Romande
Rechercher

Soutenir les petits agriculteurs ukrainiens en période de turbulence

Soutenir les petits agriculteurs ukrainiens en période de turbulence

OIO CH SR Svitlana Zubrytska

Svitlana Zubrytska est directrice nationale d'Oikocredit pour l'Ukraine depuis la création du bureau en 2004. Avant cela, elle a travaillé comme préposée aux prêts pour la Ukrainian Agricultural Finance Development Foundation (Fondation ukrainienne pour le développement de la microfinance rurale).

19 janvier | 2017

Depuis plusieurs décennies, les petits exploitants agricoles ukrainiens ont beaucoup de difficultés à accéder au crédit. Depuis les réformes agraires qui ont suivi l'indépendance du pays d'avec la Russie en 1991, les investisseurs traditionnels ont favorisé la production agricole intensive.

Les partenaires ukrainiens d'Oikocredit, principalement les coopératives de crédit, ont comblé ce manque en procurant des prêts aux petites exploitations agricoles.  Les turbulences politiques récentes ont aggravé la situation de ces petites entreprises et des coopératives de crédit. Cet état de fait appelait une réponse bien réfléchie d'Oikocredit, comme l'explique, dans cette interview, Svitlana Zubrytska, directrice d'Oikocrédit pour l'Ukraine.

Quels ont été les premiers effets du conflit sur les coopératives de crédit de ukrainiennes et leurs clients ?

"Le premier effet a été le retrait massif de l'épargne par les membres des coopératives de crédit qui avaient peur d'une escalade dans le conflit et d'une nouvelle dévaluation de la monnaie locale. Ils ont également hésité à engager l'épargne pour de plus longues périodes. Par conséquent, les coopératives de crédit ne pouvaient pas répondre à la demande de nouveaux prêts, en particulier les prêts à long terme nécessaires aux petits exploitants ".

Vous avez dit dans une vidéo récente qu'Oikocredit et ses partenaires avaient besoin d'être plus prudents avec les prêts en ce moment. A quelles difficultés avez-vous été confrontés ?

"Pendant cette période, personne ne pouvait prédire ce qui pourrait se passer dans l'est de l'Ukraine et en Crimée ni comment l'économie réagirait. Les prêteurs et les emprunteurs évitaient les projets d'investissement en raison de la rapide dévaluation monétaire et de l'incertitude économique. En outre, l'hyperinflation de 2014 et 2015 a sérieusement affecté la capacité de la population locale à rembourser les prêts. "

Comment Oikocredit et ses partenaires ont-ils pris les clients en charge au cours de cette période de turbulence ?

"Oikocredit a travaillé en étroite collaboration avec ses organisations partenaires en les visitant et en restant en contact régulier pour fournir un soutien. Nous avons autorisé le remboursement anticipé des prêts aux partenaires qui voulaient régler avant que la monnaie ne se dévalue plus et nous avons révisé le calendrier des paiements lorsque les caisses de crédit ont eu des problèmes de liquidités, leur permettant ainsi d'effectuer les remboursements à une date postérieure à celle initialement convenue.

La situation est-elle meilleure pour le business maintenant ?

«Politiquement, le conflit armé dans l'est de l'Ukraine est confiné à l'intérieur des frontières connues et, depuis mai 2016, l'économie est stabilisée et opère une modeste reprise. Nous constatons des signes positifs de reprise de la part des partenaires d'Oikocredit. Quatre des caisses de crédit avec lesquelles nous travaillons sont revenues pour nous demander de nouveaux prêts maintenant qu'elles ont plus confiance en la capacité de leurs clients à rembourser leurs crédits. C'est un signe incontestable de nouveaux progrès en Ukraine. "

Au cours de la période de turbulence, vous avez également travaillé sur le développement d'autres partenariats bénéfiques pour le secteur agricole.

"En 2015, nous sommes entrés dans un nouveau partenariat avec Megabank PJSC, une banque de taille moyenne qui procure des services financiers aux petites et moyennes entreprises (PME). Megabank veut se concentrer davantage sur le financement des PME agricoles qui luttent souvent pour obtenir un accès aux prêts. Il est essentiel de soutenir les PME car elles sont une force motrice pour l'économie locale et elles créent des emplois.

Voilà pourquoi nous avons également renouvelé notre partenariat avec Poltava Sad Lt, une ferme de taille moyenne qui cultive des céréales, des épices et des légumes dans le centre de l'Ukraine. Avec plus de 200 employés à temps plein et des travailleurs saisonniers, la société est un acteur économique local important. Elle procure également un revenu supplémentaire aux familles rurales en louant des parcelles à environ 1.900 villageois ".

« Retour