Vous souhaitez investir ? Sélectionnez la région dans laquelle vous habitez.

Fermer la fenêtre
Suisse Romande Deutsche Schweiz

Quel est le rôle des associations de soutien?

Les associations de soutien en Europe ont été crées les unes après les autres dans divers pays, quelques années après la création d’Oikocredit en 1975, afin de soutenir les investissements "officiels" des Eglises à cette institution. Elles regroupent des membres bénévoles qui se sont donnés pour tâche la promotion d’Oikocredit International.

Oikocredit a deux associations de soutien en Suisse : Oikocredit Deutsche Schweiz et Oikocredit Suisse Romande. Les futurs investisseurs, privilégiant le français, sont invités à rejoindre l’association Suisse Romande. Cliquez sur votre région pour plus de renseignements sur la manière dont vous pouvez participer au sein de votre association locale de soutien.

Rechercher

Oikocredit présente ses résultats annuels et annonce une stratégie d’impact social renforcé.

Oikocredit présente ses résultats annuels et annonce une stratégie d’impact social renforcé.

CID-BO-21.jpg20 avril | 2018

Coopérative internationale et investisseur social, Oikocredit publie aujourd'hui ses résultats annuels pour 2017. La coopérative continue à réaliser son ambition d'améliorer la qualité de vie des personnes à faible revenu en procurant financement et renforcement des capacités à 747 organisations partenaires actives dans les secteurs de la finance inclusive, de l'agriculture et des énergies renouvelables.

Une grande qualité de portefeuille dans des conditions de marché difficiles

La coopérative affiche un résultat annuel positif de 18,4 millions d’euros, toutefois inférieur à celui de 2016 (29 millions d'euros). Le renforcement de l'euro face au dollar américain et aux devises corrélées a lourdement pesé sur les résultats d'Oikocredit. Dans le même temps, les résultats négatifs dus à la baisse des taux de change ont été largement compensés par un fonds interne créé pour absorber ces risques. Le contexte mondial de faiblesse des taux d'intérêt a également joué un rôle sur la baisse des résultats de l'activité de crédit d'Oikocredit.

La coopérative se félicite du fait que son secteur de diversification le plus récent, à savoir les énergies renouvelables, s’est consolidé de 23,4% (49,1 millions d’euros) et représente maintenant 5% du portefeuille global. L'agriculture constitue à ce jour 15% du portefeuille (147,4 millions d’euros) tandis que la finance inclusive, incluant la microfinance pour 754,8 millions d’euros, représente la majeure partie du portefeuille, soit 76,9% du total. Cependant, la taille du portefeuille de financement du développement a décru de 6,3% à 981,7 millions d’euros. Cette contraction résulte du renforcement de l'euro, la majeure partie du portefeuille étant en dollars américains ou en devises locales corrélées.

Par ailleurs, Oikocredit a pris des mesures pour améliorer encore la qualité du portefeuille de financement du développement en se concentrant sur l'équilibre entre le risque, le rendement social et le rendement financier. De ce fait, le portefeuille à risque (la part des crédits échus depuis plus de 90 jours) est resté faible à 4.6% (2016 : 4,5%).

Face à la contraction du portefeuille de crédit, le portefeuille de prises de participations s’est accru de 16,9% et atteint maintenant 13,6% de l’ensemble, en phase avec l'ambition de la coopérative d'atteindre 15% du portefeuille global d'ici 2021.

Oikocredit a soutenu deux fois plus d'organisations partenaires (100 contre 45 en 2016) par le biais de ses programmes de renforcement des capacités dans l'agriculture, les services financiers et la mesure d’impact. Les investissements dans ces programmes ont augmenté de 53% à 845’500 euros.

Tereza Gluron prend soin des œillets d’Ernesto Arroyo, producteur de fleurs. Ernesto est client du Centro de Investigación y Desarrollo Regional (Cidre), institution bolivienne de microfinance.

Un fort apport de capitaux provenant d'une base croissante d'investisseurs

La levée annuelle de fonds s’est établie à 117,4 millions d’euros nets (contre 94,3 millions d’euros nets en 2016), conformément aux attentes d'Oikocredit. En outre, le capital de la coopérative a dépassé le milliard d'euros (1’012,4 millions d’euros). Grâce à ses membres et aux associations qui le soutiennent, le réseau de collecte de la coopérative s'est accru de 2’000 contributeurs pour atteindre environ 56’000 investisseurs au total.

Compte tenu de ces résultats financiers, le directoire d'Oikocredit recommandera à l'assemblée générale annuelle de juin le versement d'un dividende de 1% au titre de l’exercice 2017.

Une stratégie améliorée pour optimiser l'impact social

Afin d’optimiser son impact social, la coopérative a revu sa stratégie en 2017 et défini une nouvelle ambition.

Thos Gieskes, directeur général d'Oikocredit, a déclaré : "L'idée de créer Oikocredit est venue il y a 50 ans. Nous sommes fiers de notre bilan en tant que pionnier du financement du développement ayant soutenu 1’800 partenaires avec 3,3 milliards d’euros depuis notre création officielle en 1975. Thos Gieskes, Directeur de Oikocredit

"Cependant, le monde qui nous entoure est en train de changer et nous devons adapter notre stratégie pour rester performants dans l'avenir. Dans notre déclaration d'ambition, nous définissons notre futur rôle de catalyseur pour provoquer un changement dans la vie des personnes à faible revenu ; ceci dans le but d’optimiser notre impact social tout en protégeant l'environnement et en générant des rendements financiers justes pour nos investisseurs internationaux. »

La stratégie dévoilée sera mise en place en 2018 et conduira à une plus forte concentration au sein des secteurs et des marchés d'Oikocredit. Elle mettra également l’accent sur la simplification et l'efficacité grâce à une révision des processus et du modèle de fonctionnement de la coopérative. Le renforcement des capacités de l'organisation, à travers ses équipes et ses systèmes, est au cœur de cette stratégie. 

Chiffres clés

  1. Résultat net consolidé de 18,4 millions d'euros
  2. Total des actifs en hausse de 0,9% à 1’220 millions d'euros
  3. Portefeuille de financement du développement en baisse de 6,3% à 981,7 millions d'euros
  4. 100 partenaires (+ 122,2%) bénéficiant de programmes de renforcement des capacités pour un montant total de 845’000 euros, en hausse de 53% par rapport à 2016 (490’000 euros).
  5. Levée de fonds nets : 117,4 millions d’euros (en hausse de 23,1 millions d'euros)
  6. Dividende proposé de 1%
  7. 2’000 contributeurs supplémentaires, pour un total de 56’000 investisseurs
  8. Pour plus d’informations, voir à www.oikocredit.coop/annual-report

« Retour