Vous souhaitez investir ? Sélectionnez la région dans laquelle vous habitez.

Fermer la fenêtre
Suisse Romande Deutsche Schweiz

Quel est le rôle des associations de soutien?

Les associations de soutien en Europe ont été crées les unes après les autres dans divers pays, quelques années après la création d’Oikocredit en 1975, afin de soutenir les investissements "officiels" des Eglises à cette institution. Elles regroupent des membres bénévoles qui se sont donnés pour tâche la promotion d’Oikocredit International.

Oikocredit a deux associations de soutien en Suisse : Oikocredit Deutsche Schweiz et Oikocredit Suisse Romande. Les futurs investisseurs, privilégiant le français, sont invités à rejoindre l’association Suisse Romande. Cliquez sur votre région pour plus de renseignements sur la manière dont vous pouvez participer au sein de votre association locale de soutien.

Rechercher

Les origines d'Oikocredit

Un peu d'histoire via le COE à Genève

A Upsala en 1968, lors d'une Assemblée mondiale du Conseil Oecuménique des Eglises (COE) les jeunes participants à ce congrès interpellent leurs Eglises respectives. Sensibilisés par la guerre du Vietnam, ils s’inquiètent des placements réalisés par celles-ci dans des banques connues pour investir dans les marchés de l’armement ou des commerces produisant de l’argent sale.

Le COE propose alors la création d’un fonds à investir dans des projets de développement. Cette idée nouvelle va prendre quelques années avant de s'imposer. En 1975 naît enfin la Société Coopérative Œcuménique de Développement (SCOD), une coopérative active à l’échelle mondiale. Dès 1999 la SCOD prend une nouvelle appellation : Oikocredit. « Oiko » est dérivé du mot grec Oikos, qui signifie la maison, c'est à dire le lieu où les gens vivent ensemble ; « credit » ne se réfère pas seulement aux crédits financiers, mais aussi au verbe latin credere, « croire ». Le crédit est un acte de confiance envers des gens qui méritent que l’on croie en eux. 

Dès sa création, l'Association Oikocredit International se donne comme mission d’œuvrer pour la promotion d’une justice globale. Elle encourage les particuliers, Eglises et autres institutions à partager leurs ressources par le biais d’investissements socialement responsables afin d'offrir, grâce à des crédits, un pouvoir d’action aux plus démunis. Pourtant, le concept de crédit pour le développement fut d’abord accueilli avec scepticisme. Les pauvres rembourseraient-ils leurs prêts ? Etait-il bien éthique d’exiger le remboursement des prêts, avec un intérêt même minime ? 

Bientôt 40 années d’expérience ont fini de prouver que les prêts permettent à ces personnes de gagner leur vie, d’être moins dépendantes et de retrouver leur dignité. Il est encore à signaler que quelques coopératives importantes, ayant emprunté autrefois des fonds à Oikocredit International, sont devenues des membres investisseurs au sein de cette association à but non lucratif.